Non ! Grâce notamment à la baisse spectaculaire du coût des panneaux photovoltaïques, de plus de 80 % depuis 2008, l’électricité d’origine photovoltaïque est aujourd’hui compétitive. En France, le prix de vente du kWh solaire des grandes installations est aujourd’hui compris entre 7 et 9 c€/kWh. En comparaison, le prix de vente du kWh éolien est de 8,2 c€ et EDF a annoncé avoir négocié le prix de vente de l’électricité de l’EPR d’Hinkley Point en Angleterre à 92,5 £/MWh, soit environ 12,5 c€/kWh. Il est donc aujourd’hui démontré que le solaire photovoltaïque est compétitif par aux autres énergies renouvelables, mais également par rapport au nucléaire de troisième génération, pour des investissements neufs.

Dans les pays plus ensoleillés le solaire est encore plus compétitif : des contrats à des prix très bas aux Etats-Unis, au Pérou et aux Emirats-Arabes Unis font régulièrement la une de la presse spécialisée. Le prix le plus atteint à ce jour est de 4,8 cUSD/kWh pour une centrale au Pérou.