A leur fin de vie, les installations photovoltaïques sont démantelées. Les panneaux usagées sont collectés, transportés et recyclés. Les structures métalliques et les équipement électriques sont évacués vers des filières dédiées. Ces opérations sont d’autant plus aisées que les tables de panneaux sont des éléments métalliques très simples à démonter, dont les fondations sont généralement constituées de pieux battus ou de vis. Les montants nécessaires à ces opérations sont provisionnés à la construction des centrales, de sorte qu’aucune charge ne pèse sur le propriétaire du terrain, les collectivités ou le contribuable.