[INAUGURATION] JPee et la Banque des Territoires inaugurent la plus grande centrale solaire d’Europe en milieu urbain à Bordeaux

Xavier Nass, Directeur général de JP Energie Environnement (JPee), et Antoine Troesh, Directeur de l’investissement de la Banque des territoires, ont inauguré jeudi 12 mai, la centrale solaire urbaine de Labarde située à Bordeaux. Mis en service fin 2021, le site de 60 hectares produit désormais l’équivalent de la consommation électrique de 28 % de la population bordelaise (hors chauffage). Un projet inédit en Europe.

C’est en présence de Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, de Claudine Bichet, vice-présidente en charge du climat, de la transition énergétique et de la santé de Bordeaux Métropole et de Renaud Laheurte, directeur départemental des territoires et de la mer de la Gironde, que l’inauguration a lieu.

Transformer une ancienne décharge en site de production d’énergie verte

La centrale solaire de Labarde est située à Bordeaux, le long de la Garonne, sur l’ancienne décharge de Bordeaux Métropole, fermée depuis plus de 35 ans. Le site, classé pour la protection de l’Environnement (ICPE) par arrêté préfectoral et devenu impropre à toute activité, a été entièrement réhabilité entre 2004 et 2009. Il est aujourd’hui valorisé par la société JPee, producteur indépendant français d’énergies 100 % renouvelables, associé à son partenaire co-investisseur la Banque des Territoires. « Développer un site aussi grand, exemplaire en termes d’impact environnemental et d’autonomie énergétique, à proximité immédiate d’un centre urbain démontre les capacités techniques de nos équipes », explique Xavier Nass, directeur général de JPee. « Nous avons une centaine de centrales de production d’électricité implantées en France et la centrale de Labarde est le projet solaire le plus ambitieux que nous ayons porté », détaille-t-il. Au total, 135 000 panneaux photovoltaïques produisent annuellement 75 500 MWh d’électricité, l’équivalent de la consommation électrique de près de 70 000 habitants, et permettent d’éviter le rejet de 3 000 tonnes de CO2.

« Produire une énergie locale et compétitive »

Dans le contexte d’urgence climatique rappelé par le dernier rapport du GIEC et d’autonomie énergétique accentué par la crise en Ukraine, le projet fait sens.
« Raccourcir les distances entre les lieux de production et de consommation pour produire une énergie locale, là où on la consomme, a toujours été la mission des énergies renouvelables et de JPee. L’énergie solaire est rapide et facile à déployer. Cette énergie est très compétitive, 2 fois moins chère que celle produite par l’EPR (Hinkley Point) et 4 fois moins chère que les prix actuels de marché. Aujourd’hui, ce n’est pas le contribuable qui subventionne le solaire mais bien le solaire qui réduit le coût de l’électricité pour le consommateur, et cela va durer. » explique Xavier Nass qui ajoute : « Nous avons besoin de l’appui des pouvoirs publics pour accélérer la transition. » Le rapport de RTE « Futurs énergétiques », publié en octobre 2021, a défini six scénarios réalistes pour réduire notre dépendance vis-à-vis des hydrocarbures et atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Dans les six scénarios, il faut multiplier par un facteur de 7 à 20 la puissance du parc solaire français.

Des retombées économiques importantes pour le territoire

« Les bénéfices pour le territoire sont multiples » détaille le dirigeant. Dès la phase de chantier débutée à l’automne 2019 et achevée fin 2021, le projet a mobilisé 100 emplois directs pour l’aménagement des pistes, la pose des fondations, l’installation des panneaux photovoltaïques et le raccordement des différents éléments électriques. Aujourd’hui, la maintenance du site est assurée par 3 techniciens basés au sein de l’agence JPee de Pessac durant toute la durée de l’exploitation, estimée à 35 ans. En terme de retombées économiques et fiscales, la centrale solaire de Labarde génèrera plus de 370 000 € par an pendant toute sa durée d’exploitation, destinées à la région Nouvelle-Aquitaine, au département de la Gironde, à Bordeaux Métropole et à la ville de Bordeaux. Au-delà des retombées pour les collectivités, les projets portés par JPee sont financés sous une logique économique participative. « En 2019, nous avons ouvert une opération de financement participatif d’un montant de 500 000 euros réservée aux habitants de Gironde et départements limitrophes », explique le dirigeant. « Cela permet aux habitants d’investir leur épargne dans la transition énergétique sur un projet concret et local » détaille-t-il.

2 centrales supplémentaires au sein de la métropole d’ici fin 2022

JP Energie Environnement, qui intervient depuis plus de 17 ans sur toute la chaîne de valeur, de l’initiation des projets jusqu’à leur maintenance, nourrit de fortes ambitions de développement. « A l’échelle nationale, nous ambitionnons de doubler notre puissance installée au cours des trois prochaines années », explique le directeur général. « Le territoire bordelais fait partie de nos territoires stratégiques de développement », explique-t-il. Deux centrales supplémentaires produiront leurs premiers kilowattheures sur le dernier trimestre 2022. La centrale solaire d’Arboudeau à Blanquefort, situé sur une ancienne gravière de la commune produira jusqu’à 17 500 MWh/an, l’équivalent des besoins annuels en électricité de près de 16 000 habitants. La centrale solaire du Bourgailh, située sur une ancienne décharge de la commune de Pessac, permettra quant à elle de produire 6 250 MWh/an, l’équivalent des besoins électriques de 5 700 personnes chaque année. Ces deux centrales éviteront le rejet de 940 tonnes de CO2/an.

La Banque des Territoires : un engagement durable avec JPee

Aux côtés de JPee depuis 2019, la Banque des Territoires est co-investisseur à hauteur de 49 % dans le projet de centrale de Labarde, dont le montant total s’élève à 60 M€. « Ce projet s’inscrit dans le cadre de notre stratégie d’investissement », explique Antoine Troesch. « Nous investissons dans la production d’énergies renouvelables, au service de territoires durables. En Nouvelle-Aquitaine, nous avons investi dans une trentaine de projets et nous sommes très fiers d’inaugurer ce projet exemplaire aujourd’hui auprès de JPee ». Actionnaire de 10 sociétés d’économie mixte dédiées aux énergies et du fonds régional Terra Energies aux côtés de la Région, la Banque des Territoires contribue au déploiement d’un réseau d’acteurs oeuvrant en faveur de la production des énergies renouvelables.

Suivez-nous

EN IMAGES. Cette ex-décharge de #Limerzel (Morbihan) est devenue une centrale solaire de 3 ha #Questembert #photovoltaïque #solaire #électricitéverte #JPee @JPee_energies @OuestFrance https://www.ouest-france.fr/bretagne/limerzel-56220/en-images-cette-ex-decharge-de-limerzel-est-devenue-centrale-solaire-de-3-ha-e0a65d6a-4f0e-11ed-b832-30b1043f3243

Afficher plus...