Article paru dans Les Echos, rubrique PME & REGIONS, le 26 février 2019 – N°22895

La Caisse des Dépôts va permettre au producteur indépendant d’énergie renouvelable d’accélérer sa croissance.

Philippe Legueltel — Correspondant en Normandie

Les parcs éoliens terrestres et solaires ne sont pas développés que par les grands groupes. La PME normande JPee (JP Energie Environnement), installée à Saint-Contest, près de Caen (Calvados), née de la simple défiscalisation dans l’éolien pour les particuliers en 2004, s’est transformée en producteur indépendant d’énergie renouvelable. La Banque des Territoires devient actionnaire à hauteur de 49 % de 200 mégawatts (MW) de centrales déjà installées sur le territoire français détenues par l’entreprise. Filiale du Groupe Nass, société familiale indépendante créée en 1995, JPee possède une puissance totale en exploitation de 267 MW, soit un investissement total de 400 millions d’euros. Produisant l’équivalent de la consommation d’électricité de 150.000 foyers, l’entreprise de 65 salariés possède 12 parcs éoliens (196MW) et 74 centrales solaires (71 MW). Avec des antennes à Paris, Nantes et Montpellier et bientôt Bordeaux, JPee représente 92 % des 45 millions d’euros du chiffre d’affaires du Groupe Nass.


« Ce partenariat s’apparente à une levée de fonds propres et va nous permettre d’accélérer le développement de nos projets », explique Xavier Nass, directeur général du groupe. En 2017, JPee aura vendu pour 43 millions d’euros d’électricité sur le réseau national. La Caisse des Dépôts avait déjà financé des projets de l’entreprise depuis 2013 dans un parc éolien et deux centrales solaires dans trois régions différentes. Désormais, JPee proposera systématiquement à la Banque des Territoires ses projets à venir, pour une prise de participation à hauteur de 49 %. Jusqu’à maintenant, la PME assurait 20 % des projets par ses fonds propres et 80 % grâce à des emprunts bancaires.

Doubler sa puissance installée dans les cinq ans.

Le partenariat est conclu pour les cinq prochaines années. 100 MW supplémentaires entreront en construction dès 2020 et l’entreprise dispose d’un portefeuille de projets solaires et éoliens en développement de 800 MW. JPee a l’intention de doubler sa puissance installée entre trois et cinq ans. « C’est le plus important partenariat signé par la Banque des Territoires dans le secteur des énergies renouvelables. Il s’agit d’un enjeu de développement économique et d’aménagement des territoires », souligne Antoine Troesch, son directeur des investissements. A l’issue de cette opération, le portefeuille de l’établissement financier dans les parcs éoliens et solaires s’élèvera à 1,2 gigawatt.